STEVE POIRIER MET LE FEU AU «SHORT TRACK» SPECTACULAIRE

C’est devant une foule imposante et enfin une température clémente que le RPM Speedway recevait l’organisation américaine Empire Super Sprints. Pour l’occasion, 21 voitures s’étaient donné rendez-vous. Au total, 7 catégories étaient au programme. La soirée a pris son envol avec la présentation des épreuves de qualifications pour chacune des classes. Rapidement les spectateurs ont pu constater qu’il aurait droit à tout un spectacle avec un circuit collant et rapide. Yan Bilodeau au volant de son sprint car #123 a enregistré un nouveau record de piste avec un temps de 11.862 secondes. L’ancienne marque appartenait à l’Américain Paul Kinney #19K avec une référence de 12.314 secondes.

Lors de l’épreuve principale de 25 tours, le vainqueur des éditions 2015 et 2016, Steve Poirier, a profité d’une excellente position de départ, premier pour aller chercher les grands honneurs et récolter sa 65e victoire en carrière dans la série. Poirier a eu le meilleur sur Yan Bilodeau #123 et l’Américain PaulieColagiovanni #10C.

Qual #1 : Yan Bilodeau #123 / Qual #2 : Steve Poirier #28 / Qual #3 : PaulieColagiovanni #10

Finale : 1-Steve Poirier #28 / 2-Yan Bilodeau #123 / 3-Paulie Colagiovanni #10 / 4-Jason Barney #87 / 5-Paul Kinney #19K

Chez les Modifiés 358, deuxième au départ, le champion défendant du RPM Speedway, Steve Bernard #54 a donné le rythme à l’épreuve de 50 tours en s’accaparant des commandes dès les premiers mètres. Accusant un retard de 19 points avant la lancée de la course Bernard n’avait d’autre choix que de gagner pour conserver sa couronne. Le meneur au championnat, David Hébert #ONE qui connaît une saison fracassante en 2017 à malheureusement joué de malchance étant contraint à l’abandon au 21e passage donnant le titre sur un plateau d’argent au conducteur de la voiture #54 Pneus Robert Bernard. Le Granbyen a partagé le podium avec le vétéran Claude Brouillard #3 et Alex Therrien #39X. Puis Josianne Plante #97 a mis la main sur le titre de recrue de l’année.

Qual #1 : David Hébert #ONE / Qual #2 : Steve Bernard #54 / Qual #3 : Mathieu Desjardins #1M

Finale : 1-Steve Bernard #54 / 2-Claude Brouillard #3 / 3-Alex Therrien #39x / 4-Mathieu Desjardins #1M / 5-Paul St-Sauveur #37

En catégorie Sportsman, l’épreuve s’est déroulée à un train d’enfer avec 30 tours sur le vert sans aucune neutralisation. Bryan Cloutier #93 a été impeccable pour aller chercher la victoire devant le nouveau champion 2017, Dany Gagné #90 et Martin Pelletier #92. Even Racine #54 quant à lui est devenu la plus jeune recrue Sportsman de l’histoire québécoise du stock car sur terre battue.

Qual #1 : Dany Gagné #90 / Qual #2 : Martin Pelletier #92

Finale : 1-Bryan Cloutier #93 / 2-Dany Gagné #90 / 3-Martin Pelletier #92 / 4-Martin Hébert #43 / 5-Félix Murray #95

Dans le cadre du 25 tours en division Pro-Stock, l’Ontarien Stéphane Lebrun #6 a paradé dans le cercle des vainqueurs après avoir bagarré ferme avec le nouveau champion 2017, Jocelyn Roy #48. Richard Bertrand #08 a pris le 3e rang.

 Qual #1 : Jocelyn Roy #48 / Qual #2 : Yves Hamel #194

Finale : 1-Stéphane Lebrun #6 / 2-Jocelyn Roy #48 / 3-Richard Bertrand #08 / 4-François Adam #01 / 5-Bruno Cyr #33

Puis en Sport-Compact, Dominik Blais #45 a réussi à tenir tête au nouveau champion 2017, Pierre-Olivier Breault #20 et le surprenant Reno-Karl Quirion #40.

En début de soirée, Félix Roy #91 et Elliott Gamache #20 avaient été cherché la victoire au cours des finales Slingshot SR et Slingshot JR.

116 voitures au total ont garnies les puits du RPM Speedway.

Dave Paryzo

Analyste RPM Speedway

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *